Vélo électrique France
Menu

Product successfuly added to your shopping quote

Continue shopping Proceed to quotation

Les subventions pour l'achat d'un vélo electrique

Ile-de-france Prime de 500€ pour l'achat d'un vélo électrique

Déjà annoncée en octobre 2019, la prime d’aide à l’achat sera disponible un mois plus tôt que prévu pour inciter les Franciliens à acheter un vélo à assistance électrique, pendant les grèves et au moment des fêtes de fin d’année. La prime bénéficie à chaque Francilien désireux de s’équiper. Les demandes d’aides pourront être effectuées depuis un site internet d’Île-de-France Mobilités qui sera disponible à partir du mois de février, sur présentation de la preuve d’achat.

Pour inciter les Franciliens à utiliser le vélo, Île-de-France Mobilités a mis en place une aide à l’achat de :

  • Vélo à assistance électrique (VAE) neuf : 50 % du prix TTC, plafonnée à 500 €
  • Vélo cargo avec assistance électrique neuf : 50 % du prix TTC, plafonnée à 600 €
  • Certains accessoires de sécurité : panier, casque, antivol, si ces derniers sont présentés sur la même facture que le vélo. Prise en charge comprise dans les plafonds précédemment cités.

Lors de l’achat de votre VAE, gardez vos pièces justificatives (facture et certificat d’homologation / de conformité). La plateforme de demande d’aide sera mise en ligne le 20 février 2020.

L’aide d’Île-de-France Mobilités est calculée après déduction des aides financières locales dont peut bénéficier le demandeur. Le plafond de l’ensemble des aides (aides locales + aide d’Île-de-France Mobilités) est fixé à 500 € pour un VAE classique et 600 € pour un VAE cargo.

Les critères d’obtention de l’aide à l’achat du vélo électrique d’Île-de-France Mobilités sont :

  • Habiter en Île-de-France
  • Être majeur ou mineur émancipé
  • Avoir acheté son vélo à partir du 1er décembre 2019
  • Avoir acheté un vélo à assistance électrique neuf répondant conformes à la réglementation en vigueur
  • 1 seule aide par personne maximum
  • Revente du vélo interdite pendant une durée de 3 ans
  • Avoir demandé les aides financières locales si elles existent en amont de la demande faite à Île-de-France Mobilités

Documents à fournir obligatoirement en version numérique (types de fichiers acceptés : .pdf, .bmp, .jpeg, .jpg, .png) :

  • Le formulaire de demande en ligne (disponible à partir du 20 février 2020 sur la plateforme qui sera mise en ligne à cette date)
  • Une copie de la facture d’achat du VAE et de ses accessoires au nom du demandeur (les factures datées d’avant le 01/12/2019 ne seront pas acceptées), rédigée en français et dont la somme est exprimée en euros
  • Une copie du certificat d’homologation ou certificat de conformité du vélo remis par le vendeur
  • Une copie d’un justificatif de domicile de moins de trois mois au nom du demandeur ou une attestation d’hébergement
  • Une copie d’une pièce d’identité
  • Une copie d’un justificatif d’émancipation pour les mineurs émancipés
  • Un RIB au nom du demandeur
  • Le justificatif d’obtention ou de refus d’une aide financière à l’achat de vélo électrique de la ville ou intercommunalité le cas échéant.

A savoir :

  • L’aide sera versée dans la limite de l’enveloppe budgétaire annuelle votée pour cette opération par Île-de-France Mobilités
  • En cas de réponse positive, le versement se fera par virement bancaire.

Lien vers le site de l'ile de France pour effectuer la demande

Pour les subventions dans les autres villes en dehors de Paris et Iles de France

Une centaine de villes financent en partie votre vélo électrique

Impossible de toutes les recenser ici, mais grandes moyennes et petites communes subventionnent les achats de vélos électriques de leurs administrés. Pour ne citer que les plus importantes :

  • Nantes et sa communauté d’agglomération offre 25 % jusqu’à 300 €, également valables pour l’achat d’un vélo biporteur ou triporteur,
  • La Communauté Urbaine de Bordeaux subventionne les VAE, vélos pliants, vélos cargo et tricycles pour adultes à hauteur de 25 % et jusqu’à 300 € pour un VAE,
  • De nombreuses villes comme Besançon, Rouen, Tours, Colmar, Aix-les-Bains, Gap, Nice, Caen et bien d’autres proposent des aides.

A noter que Marseille, Lyon et Toulouse ne financent pas ou plus les vélos électriques.

D’autres collectivités proposent des aides

Des communautés d’agglomérations et des départements proposent des subventions à leurs administrés, permettant ainsi aux habitants de petites communes de profiter des mêmes avantages que les citadins. Il en est ainsi par exemple de la Plaine de l’Ain, des Ardennes, de l’Aube, de la Charente-Maritime ou encore des Deux-Sèvres.

Parallèlement, certaines entreprises favorisent l’usage du vélo électrique pour venir au travail et financent une partie de l’achat. A vous de voir avec votre patron !